Chaque mois, découvrez un objet caractéristique du musée.

Août : Le trieur à céréales Marot 1935

En 1847, Jules MAROT met au point une machine capable de trier le grain en prenant en compte sa largeur, son épaisseur, mais aussi sa longueur.


Son fils, Jules MAROT, poursuit ses travaux et s'associe avec un ferblantier. Ensemble, ils construisent en 1870 un appareil où différentes grilles sont disposées autour d'un cylindre actionné simplement par une manivelle. Au fur et à mesure que le grain avance dans les cylindres, les orifices sont de plus en plus gros, ce qui permet de classer les grains.

 

En 1931, après des essais comparatifs qui montrent que l’efficacité du crible rotatif est supérieure à celle du crible plan, on décide d'abandonner ce dernier. Seuls les cribles rotatifs sont alors fabriqués à l’usine MAROT à Niort.

Cette vidéo amateur mise en ligne sur YouTube permet d'avoir un aperçu de son fonctionnement :